Hollandais de 24 ans, installé à Berlin, Thomas Azier est la révélation électro-pop de cette fin d’année. Thomas a grandi dans une petite ville des Pays-Bas et a commencé à faire de la musique parce qu’il n’y avait pas grand chose d’autre à faire. Très vite il se découvre une passion pour l’électro. Avide de trouver un moyen de s’exprimer, Thomas, comme beaucoup de jeunes musiciens d’aujourd’hui commence à produire ses pistes sur l’ordinateur familial. A 19 ans, il s’installe à Berlin sur un coup de tête ambitieux. Immédiatement inspiré par le pouls de la ville et son atmosphère, il commence à associer sa voix à ses morceaux.  Ce multi-instrumentaliste livre ses histoires pleines d’émotions, de passion avec une ferveur éhontée. C’est avec son premier EP Hylas 001 que le public à pu découvrir son travail. Le titre RedEyes est accueilli avec passion par la presse spécialisée. Il se lance alors dans une tournée internationale afin de préparer et présenter son second opus Hylas 002. Thomas écrit et compose l’ensemble de ses morceaux avec l’aide son acolyte Robin Hunt (co-producteur et sound designer). Thomas Azier travaille également avec le collectif We are Chopchop, composé de Daniel Franke et Sander Houtkruijer. Ce duo talentueux a créé un véritable univers visuel pour l’artiste, retranscrit sur scène pour l’ensemble de ses concerts.

Comme le dit Thomas Azier lui même “l’opus Hylas 002  se nourrit de l’essence sublime de la solitude”. Azier explique qu’il cherche à comprendre à travers son travail les mécanismes de l’inconscient. Il voit la musique comme une introspection pouvant nous faire devenir l’ombre de nous-même. «La musique n’est plus rien aujourd’hui, juste un son d’arrière-plan pendant que vous êtes occupé à faire autre chose. Je ne cherche pas à changer cela mais j’essaie de faire quelque chose de spécial et de partager mon ressentie et mon univers”.

RedEyes est le titre qui a permis au public de découvrir le talent de Thomas Azier. Dès la première écoute, son titre vous fera remuer les épaules. Des les premières secondes, Thomas vous attirera dans son univers. Un mélange de rythmiques et d’electro minimales rehaussé et accentué par la voix de Thomas font de ce titre une pépite à écouter sans modération.

Angéline est le titre phare du second opus de Thomas Azier. Ce morceau est très certainement l’un de ses morceaux les plus touchant. Des choix musicaux forts qui nous accompagnent pendant ces 4 minutes. Angéline vous transportera. Montez le volume de vos enceintes et laissez-vous aller au rythme des beats du morceau. Prenez le temps de savourer cette première écoute qui se révèlera très certainement comme un voyage intense.

Son dernier titre Ghostcity sortie cet été est le fruit d’un travail de plusieurs mois. Ce morceau est la clôture de la trilogie Hylas. Thomas Azier, nous présente une nouvelle pépite musicale, riche et cohérente avec l’ensemble de son travail. Ce morceau ampli d’énergie confirme le talent certain de jeune Hollandais.

Thomas Azier – Ghostcity (live-show extract) from Daniel Franke on Vimeo.

Traduire »

Share This

Share this post with your friends!